• 1434 bandal LLab
  • +243 816 116 998
  • contact@openstreetmap.cd
Faire un don

: Tutoriels

Améliorer le réseau routier – #RRRDC

Objectif de ce tutoriel : Améliorer le réseau routier, sur base d’imagerie à haute-résolution avec JOSM

Niveau : Intermédiaire

1. Prérequis
  • Nous supposons ici que l’utilisateur possède déjà un compte OpenStreetMap et le logiciel JOSM installé sur son ordinateur.
  • Se rendre sur le projet à travers lequel vous souhaitez contribuer à l’amélioration du réseau routier et s’authentifier via ses identifiants OpenStreetMap.
    Tâche 2881
2. Sélection d’une tâche

Sélectionner un segment à cartographier. S’il est ardu d’identifier un segment encore disponible, ne pas hésiter à choisir l’option de “Prendre une tâche au hasard”.
Sélection d'une tâche

Choisir d’éditer les données avec JOSM, l’éditeur le plus approprié pour ce type de tâche.
Editer avec JOSM

Charger les données dans JOSM (rappel : il faut que le contrôle à distance soit activé).
Chargement dans JOSM

Astuce : Télécharger le fichier gpx reflétant fidèlement les limites de la tâche.
Enregistrer le fichier gpx

Ouvrir le fichier gpx dans JOSM.
Chargement du fichier gpx

Désactiver les marqueurs gpx afin que les étiquettes ne dissimulent pas la zone à cartographier.
Désactivation des marqueurs

Le projet est configuré de manière à utiliser par défaut la couche d’imagerie Premium fournie par Digital Globe. Ainsi, la source mentionnée devrait être DigitalGlobe.
Cependant, s’il s’avérait qu’une autre couche d’imagerie (Bing, Mapbox ou autre) s’avérait plus adaptée pour la zone concernée, il suffit d’adapter le contenu du champ source en conséquence. Pour sélectionner une autre couche d’imagerie, cliquer sur l’onglet “Imagerie” / avant de choisir un des choix proposés.

3. Numérisation

Numerisation

A noter qu’une tâche ne reste bloquée que pour 2 heures d’affilée. Au-delà, si vous êtes encore en train de travailler dessus, il sera nécessaire de la rebloquer. Dans le cas contraire, il est possible que quelqu’un d’autre vous double dans votre numérisation en créant des doublons dans la base de données.

Félicitations pour votre contribution !
Un autre segment de route ? Rendez-vous à l’étape 2 😉

http://openstreetmap.cd/fr/rrrdc/

Résoudre les erreurs de validation

Objectif de ce tutoriel : Inventorier les erreurs et avertissements les plus courants de l’outil de validation de JOSM, afin de faciliter leur compréhension et traitement

Niveau : Débutant

C’est souvent au moment fatidique de l’upload de données soigneusement éditées que l’on se retrouve face à cet intraitable gendarme qu’est l’outil de validation de l’éditeur JOSM. Ses rappels à l’ordre ne sont pas toujours des plus agréables, exigeant souvent un surcroît de travail et d’attention de notre part. Cependant, il vient toujours à point, et serait bien mal avisé, celui qui tenterait de complètement l’ignorer.

Dans certains cas, l’éditeur aura détecté des erreurs. Celles-ci nécessitent obligatoirement leur résolution.

Dans d’autres cas, l’outil signalera des avertissements. Ceux-ci nécessitent un passage en revue soigneux, afin de vérifier si une correction ou une modification est également nécessaire, même si ce n’est pas toujours le cas.

Une fois les erreurs et avertissements traités, l’upload pourra alors être poursuivi.

Erreurs

josm_erreurs
Les erreurs doivent toujours être corrigées, il est parfois possible de les résoudre automatiquement en cliquant sur le bouton “Réparer”.
josm_reparer

  • Noeuds de chemin dupliqués (réparable)
  • Noeuds de bâtiment dupliqués (réparable)

Avertissements

josm_avertissements
Avertissements pouvant être ignorés :

  • Chemin non nommé

Avertissements à corriger obligatoirement :

  • Intersection de bâtiments
  • Chemins sans attributs
  • Aucun attribut – Noeuds non connectés et sans attributs
  • bâtiment – Chemin non fermé
  • Bâtiment à l’intérieur d’un autre

Avertissements à examiner au cas par cas :

  • Chemins se croisant
  • Fin d’un chemin près d’une autre route
  • Chemin se terminant sur une surface
  • Noeud amentity connecté à une route
  • Le cours d’eau s’arrête sans connexion à un autre cours d’eau
  • Chemins avec un nom similaire
  • Routes superposées
  • Noeuds à la même position
  • area est non nécessaire pour landuse
  • élément incomplet : uniquement name
  • Cours d’eau/route se croisant
  • Noeuds dupliqués de plusieurs types

Notre liste en est à ses débuts, nous prévoyons de l’étoffer au fur et à mesure.

Et vous, à quelles erreurs faites-vous régulièrement face ?

Numériser le bâti à Matete

Objectif de ce tutoriel : Numériser un quartier à distance, sur base d’images aériennes avec JOSM

Niveau : Débutant

Ce thème ayant été abordé entre autres lors de notre rencontre du 2 juillet 2016, l’exemple ci-dessous illustrera la numérisation du bâti dans la commune de Matete à Kinshasa, via une tâche mise en place dans le gestionnaire de tâches de TeachOSM.

Vue OSM de Matete


1. Prérequis
  • Se connecter à Internet avec un périphérique dont l’écran est de taille suffisante (et de préférence muni d’une souris).
  • Créer son compte OpenStreetMap (sur le site openstreetmap.org)
  • Installer l’éditeur Java pour OpenStreetMap, autrement appelé “JOSM” (distribué lors de nos événements ou téléchargeable en ligne).
    A noter que JOSM nécessite un environnement Java à jour (ce qui peut éventuellement nécessiter une mise à jour).
  • Configurer les préférences de JOSM (en particulier s’il vient d’être installé) en cliquant sur F12 ou sur l’onglet Editer/Préférences, ou encore sur josm-preferences
    * Activer le contrôle à distance :
    josm-remotecontrol josm-activateRC josm-valider
    * Installer le greffon “buildings tool” :
    josm-plugins josm-downloadlist josm-buildings_tools josm-valider
2. Sélection d’une tâche

Se rendre via un gestionnaire de tâches sur celle choisie pour la circonstance, ici la commune de Matete (projet n°222 sur le gestionnaire de TeachOSM) tasks.teachosm.org/project/222.
S’authentifier via ses identifiants OpenStreetMaptm_authentifier

Choisir un carré à cartographiertm_selectionner

Confirmer la sélectiontm_commencer

Charger les données dans JOSMtm_JOSM

En cas de problème à cette étape :
Si rien ne semble se passer, recliquer éventuellement sur le bouton “Editer avec JOSM”.
Si vous obtenez un message demandant si le contrôle à distance est activé dans JOSM, le vérifier (cf instructions dans l’étape 1).
Si tout semble correctement configuré mais que JOSM ne répond pas, quitter JOSM avant de le redémarrer et reprendre à l’étape du chargement des données, à partir du gestionnaire de tâches.

Les données chargées doivent désormais être visibles au niveau du “calque de données 1”.josm_calques

Pour afficher la couche d’imagerie comme ci-dessus, cliquer sur l’onglet “Imagerie” / “Imagerie aérienne Bing”.
Dans le cas d’une tâche autre que celle présentée, il est probable que l’image de référence provienne d’une source alternative.
josm_imagerie
Suivre les instructions mentionnées dans le gestionnaire de tâches, concernant les objets à cartographier.

3. Numérisation

Dans le cas présent, on parlera de numérisation pour décrire le processus par lequel nous identifierons et dessinerons différents objets en nous basant sur une image satellite afin de créer des données vectorielles réutilisables par des logiciels de cartographie, applications de géolocalisation etc. Au delà de la forme (géométrie), nous qualifierons également ces objets selon leurs propriétés observables (attributs).

* Bâtiments
Pour qu’OpenStreetMap reconnaisse un objet comme étant un bâtiment, il est nécessaire qu’il s’agisse d’un polygone, donc d’une ligne fermée munie de l’attribut:

building=yes

En règle générale, utiliser l’outil “buildings” pour dessiner les bâtiments. Celui-ci est habituellement placé dans la barre d’outils verticale sur le côté gauche dans JOSM. Pour fonctionner normalement, il est nécessaire de désélectionner tout autre objet avant de démarrer son utilisation, soit en cliquant “dans le vide” avec l’outil de sélection activé, soit en utilisant le raccourci clavier Esc.
Sélectionner l’outil buildings.buildingstool

Cas général : le bâtiment est rectangulaire
Cliquer sur un des coins du bâtiment, puis sur un deuxième. Finalement, déplacer le curseur pour faire correspondre le nouveau bord au dernier mur du bâtiment.
tutobuilding1-4b
Si le bâtiment a une forme complexe, à angles droits
L’idéal est de décomposer le bâtiment en identifiant les rectangles qui le composent. Tracer ces différents rectangles en veillant à ce qu’ils se touchent (en se superposant ou en dépassant l’un sur l’autre). Ensuite, les sélectionner simultanément en cliquant sur le bord de chacun des rectangles en gardant la touche Ctrl enfoncée. Puis cliquer sur J (majuscule) pour les fusionner ensemble. Ensuite, (re)sélectionner le bâtiment et cliquer sur la lettre “q” pour éventuellement l’orthogonaliser.

Si le bâtiment est rond
Si vous avez tracé le contour du bâtiment à la main, n’oubliez pas de lui adjoindre l’attribut building=yes
Dans le cas où les bâtiments ne sont pas exactement identiques mais ont tous la même orientation, vous pouvez en garder un sélectionné. Cela vous permettra de tracer les suivants parallèlement au premier en juste 2 clics. Ne pas oublier de le désélectionner ensuite pour éviter les tracés inattendus.
Dans le cas où vous faites face à un nombre important de bâtiments identiques, il est possible d’utiliser la fonction copier/coller.

* Rues

highway=residential
* Chemins et/ou “tunnels”

highway=path

4. Envoi des données

A partir de JOSM, envoyer les données sur le serveur en cliquant surjosm_upload

Attention, dans un certain nombre de situations, l’éditeur détecte des erreurs et/ou signale des avertissements. Il est nécessaire de les passer en revue, avant de passer à la suite.
En savoir plus sur la résolution des différents types d’erreurs et d’avertissements.

Il arrive parfois que JOSM détecte des conflits de version entre les données en cours d’envoi. Ce cas sera considéré à travers un tutoriel ultérieur. Si vous faites face à cette situation, mieux vaut faire appel à un contributeur plus expérimenté de votre connaissance, ou à lancer un appel sur un forum ou une mailing list.

Si les données ne présentent aucun problème détectable, une fenêtre apparaîtra, listant l’ensemble des modifications réalisées, ainsi que 2 champs à compléter pour spécifier la source utilisée (ex: Bing, Mapbox, survey, knowledge etc.) et un commentaire de changement (celui-ci est généralement standardisé et mentionné dans les instructions, lorsqu’on passe par un gestionnaire de tâches).
josm_sending
Une fois les 2 champs complétés de manière appropriée, cliquer sur “Envoyer”.

Ensuite, dans le gestionnaire de tâche (à l’intérieur de votre navigateur web), deux cas s’offrent à vous :
Soit vous estimez avoir achevé la tâche demandée (dans le cas présent: numériser les avenues, tunnels et bâtiments principaux), vous pouvez marquer la tâche comme réalisée. TM_realise
Soit vous n’avez pas eu le temps, l’envie ou la possibilité d’achever votre tâche, il faut alors débloquer la tâche pour permettre à quelqu’un d’autre de la sélectionner à son tour, et peut-être de l’achever. TM_debloquer
Avant de cliquer sur complétée ou débloquer, il est également possible de joindre un message à cette action (à destination des autres participants à cette tâche). Par exemple, en fonction de la situation: “Trop difficile”, “Les nuages m’empêchaient de voir”, “Pas d’objet à tracer dans la zone”, etc.

A noter qu’une tâche ne reste bloquée que pour 2 heures d’affilée. Au-delà, si vous êtes encore en train de travailler dessus, il sera nécessaire de la rebloquer. Dans le cas contraire, il est possible que quelqu’un d’autre vous double dans votre numérisation en créant des doublons dans la base de données.

Félicitations pour votre contribution !
Un autre carré ? Rendez-vous à l’étape 2 😉

Bonus : Quelques spécificités historico-urbanistiques au sujet de la commune de Matete.

Exporter des routes en shp

Une question fréquente parmi les utilisateurs d’OpenStreetMap est celle de la réutilisation des données, comment peut-on les ré-cu-pé-rer ? Dans ce tutoriel, nous verrons une des options les plus simples, basée sur l’outil d’export de données de HOT.

Objectif de ce tutoriel : Exporter les routes d’OSM au format shapefile pour une zone prédéterminée.

Niveau : Débutant

Cette question ayant été explicitement posée lors du dernier atelier Logging Roads du 29 mars 2016, l’exemple illustrera un export de données routières pour l’Afrique Centrale. Les 6 pays concernés sont la RDC, la RCA, le Congo, le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale.


1. Identifier les exports existants

Nous utilisons ici l’outil d’export de HOT qui nous permet de réaliser cet export facilement grâce à un catalogue d’exports existants, déjà paramétrés. Ceux-ci peuvent être filtrés sur base de la date à laquelle ils ont été créé, de leur nom, de leur description ou du nom d’utilisateur de leur auteur, mais également sur base de la zone concernée via une carte interactive (“Filtre de surface”).

hot_filtre_export

Par défaut le site n’affiche que les exports créés le plus récemment. Cependant ces dates sont aisément modifiables. A l’aide de quelques filtres, nous allons donc réordonner ces exports afin de visualiser ceux qui nous intéressent. Par exemple, choisir “logging” en guise de mot-clé et le “1er octobre 2015” comme date à laquelle débuter la recherche.
Résultats du filtre sur les exports
Le résultat nous montre qu’il existe plusieurs exports créés en date du 11 octobre 2015 en Afrique centrale. Chaque rectangle rouge représente la zone couverte par un export existant. Sélectionner celui qui correspond le mieux à la zone recherchée pour en vérifier les détails.

Si l’export est récent ou que la date de son dernier rafraîchissement vous convient, passer directement à l’étape 3.
Si vous souhaitez relancer l’export afin d’actualiser les données, il est nécessaire de commencer par vous identifier, poursuivre avec l’étape 2.
Si votre recherche n’a donné aucun résultat satisfaisant, il reste possible de créer son propre export.

2. S’identifier et rafraîchir les données (optionnel)

Cliquer sur le bouton “Authentification”
hot_authenticate
Une redirection vous amène sur le site d’OSM afin d’autoriser l’outil d’export à vous identifier par ce canal, l’identification se faisant par défaut via le profil OpenStreetMap. Si vous n’avez pas encore de compte OSM, vous serez invité à en créer un, ou à désigner un tiers pour vous identifier.
hot_authorise2

Une fois l’authentification effectuée, cliquer sur “Relancer l’export”.
relancer_export
Patienter jusqu’à ce que le serveur termine de traîter ces données, cela prend typiquement quelques minutes.
status_submitted
Une notification peut éventuellement vous être envoyée par mail pour confirmer que votre export est prêt.
export_is_ready

3. Télécharger le shapefile

Si le statut de l’export est marqué comme “Completed”, il est alors disponible au téléchargement.
status_completed
Différents formats peuvent être proposés à l’export. Dans l’exemple présenté, seuls les formats shapefile et pbf (exporté par défaut) sont présents et prêts à être téléchargés. Cliquer sur “Fichier thématique ESRI Shapefile (SHP)” pour l’enregistrer. Une fois reçu, il suffira de le dézipper avant utilisation.
telecharger_fichiers
Félicitations, vous avez achevé ce tutoriel, n’hésitez pas à y ajouter vos questions et commentaires.

Contribuer à OSM : se créer un compte

OSM-connect
LA première et indispensable étape pour pouvoir éditer la base de données OpenStreetMap est de
se créer un compte OSM.

Comment faire ? C’est facile !

Prérequis :
– Une connexion Internet (c’est déjà bon puisque vous avez pu accéder à cette page)
– Posséder une adresse mail valide

Etapes à suivre :
1. Se rendre sur le site www.openstreetmap.org
2. Cliquer dans le coin supérieur droit sur “Créer un compte”
3. Compléter les informations requises :
– son adresse mail
– un nom d’utilisateur (à choisir vous-même, il peut s’agir de votre nom réel ou d’un surnom quelconque. seule condition: que quelqu’un n’utilise pas déjà ce nom dans la base de données)
– un mot de passe (à choisir vous-même, propre à ce site)
4. Une fois le formulaire complété et envoyé, se rendre sur sa boîte mail et aller confirmer son inscription en cliquant sur le lien reçu par courriel. (Attention, tant que vous n’aurez pas confirmé votre inscription, votre compte ne sera pas utilisable)

C’est partiiii… Bienvenue dans la grande communauté OpenStreetMap !