Exporter des routes en shp

Une question fréquente parmi les utilisateurs d’OpenStreetMap est celle de la réutilisation des données, comment peut-on les ré-cu-pé-rer ? Dans ce tutoriel, nous verrons une des options les plus simples, basée sur l’outil d’export de données de HOT.

Objectif de ce tutoriel : Exporter les routes d’OSM au format shapefile pour une zone prédéterminée.

Niveau : Débutant

Cette question ayant été explicitement posée lors du dernier atelier Logging Roads du 29 mars 2016, l’exemple illustrera un export de données routières pour l’Afrique Centrale. Les 6 pays concernés sont la RDC, la RCA, le Congo, le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale.


1. Identifier les exports existants

Nous utilisons ici l’outil d’export de HOT qui nous permet de réaliser cet export facilement grâce à un catalogue d’exports existants, déjà paramétrés. Ceux-ci peuvent être filtrés sur base de la date à laquelle ils ont été créé, de leur nom, de leur description ou du nom d’utilisateur de leur auteur, mais également sur base de la zone concernée via une carte interactive (“Filtre de surface”).

hot_filtre_export

Par défaut le site n’affiche que les exports créés le plus récemment. Cependant ces dates sont aisément modifiables. A l’aide de quelques filtres, nous allons donc réordonner ces exports afin de visualiser ceux qui nous intéressent. Par exemple, choisir “logging” en guise de mot-clé et le “1er octobre 2015” comme date à laquelle débuter la recherche.
Résultats du filtre sur les exports
Le résultat nous montre qu’il existe plusieurs exports créés en date du 11 octobre 2015 en Afrique centrale. Chaque rectangle rouge représente la zone couverte par un export existant. Sélectionner celui qui correspond le mieux à la zone recherchée pour en vérifier les détails.

Si l’export est récent ou que la date de son dernier rafraîchissement vous convient, passer directement à l’étape 3.
Si vous souhaitez relancer l’export afin d’actualiser les données, il est nécessaire de commencer par vous identifier, poursuivre avec l’étape 2.
Si votre recherche n’a donné aucun résultat satisfaisant, il reste possible de créer son propre export.

2. S’identifier et rafraîchir les données (optionnel)

Cliquer sur le bouton “Authentification”
hot_authenticate
Une redirection vous amène sur le site d’OSM afin d’autoriser l’outil d’export à vous identifier par ce canal, l’identification se faisant par défaut via le profil OpenStreetMap. Si vous n’avez pas encore de compte OSM, vous serez invité à en créer un, ou à désigner un tiers pour vous identifier.
hot_authorise2

Une fois l’authentification effectuée, cliquer sur “Relancer l’export”.
relancer_export
Patienter jusqu’à ce que le serveur termine de traîter ces données, cela prend typiquement quelques minutes.
status_submitted
Une notification peut éventuellement vous être envoyée par mail pour confirmer que votre export est prêt.
export_is_ready

3. Télécharger le shapefile

Si le statut de l’export est marqué comme “Completed”, il est alors disponible au téléchargement.
status_completed
Différents formats peuvent être proposés à l’export. Dans l’exemple présenté, seuls les formats shapefile et pbf (exporté par défaut) sont présents et prêts à être téléchargés. Cliquer sur “Fichier thématique ESRI Shapefile (SHP)” pour l’enregistrer. Une fois reçu, il suffira de le dézipper avant utilisation.
telecharger_fichiers
Félicitations, vous avez achevé ce tutoriel, n’hésitez pas à y ajouter vos questions et commentaires.

Logging roads

maploggingroads_600
Logging roads, autrement dit “Pistes forestières”, c’est le nom d’un projet réalisé grâce au projet Moabi, à l’ONG WRI et à des contributeurs OSM, dont nombre en RDC.

Le site du projet

Le projet “Logging Roads” a permis l’importation de pistes forestières dans OpenStreetMap. Celles-ci ont ensuite pu être datées sur base d’une collection d’images LandSat. Cette dernière tâche est d’ailleurs encore en cours pour d’autres pays de l’Afrique centrale.

(article à venir)

Walikale

walikale_1-600px
D’après nous, il s’agit du premier projet OSM humanitaire documenté en RDC.
En février 2012, la ville de Walikale a été cartographiée par le Comité International de la Croix Rouge (CICR) et les contributeurs de l’équipe humanitaire d’OpenStreetMap (HOT).
La numérisation a été réalisée à distance via le gestionnaire de tâches de HOT sur base d’une image aérienne fournie par le CICR. Ensuite le personnel du CICR a pu compléter les données sur le terrain en utilisant des Walking Papers (application reprenant les données OSM et permettant de quadriller une zone pour faciliter la récolte de données via carte papier). Une page sur le wiki OSM permettait la coordination des volontaires ayant ensuite participé à la saisie des informations recueillies sur le terrain.
Une interview détaille ici davantage l’usage fait de ce type d’informations géographiques par une organisation humanitaire.

Contribuer à OSM : se créer un compte

OSM-connect
LA première et indispensable étape pour pouvoir éditer la base de données OpenStreetMap est de
se créer un compte OSM.

Comment faire ? C’est facile !

Prérequis :
– Une connexion Internet (c’est déjà bon puisque vous avez pu accéder à cette page)
– Posséder une adresse mail valide

Etapes à suivre :
1. Se rendre sur le site www.openstreetmap.org
2. Cliquer dans le coin supérieur droit sur “Créer un compte”
3. Compléter les informations requises :
– son adresse mail
– un nom d’utilisateur (à choisir vous-même, il peut s’agir de votre nom réel ou d’un surnom quelconque. seule condition: que quelqu’un n’utilise pas déjà ce nom dans la base de données)
– un mot de passe (à choisir vous-même, propre à ce site)
4. Une fois le formulaire complété et envoyé, se rendre sur sa boîte mail et aller confirmer son inscription en cliquant sur le lien reçu par courriel. (Attention, tant que vous n’aurez pas confirmé votre inscription, votre compte ne sera pas utilisable)

C’est partiiii… Bienvenue dans la grande communauté OpenStreetMap !